L'antre des Fées

21 septembre 2017

Pour les plus petits mais aussi pour les plus grands...

6

Bonjour, aujourd'hui, je viens vous parler d'un livre qui peut être lu aussi bien par les grands que par les enfants à qui il est d'ailleurs destiné.

Dans ma classe, chaque jour, je vois des enfants qui ressentent des émotions intenses sans savoir souvent mettre un nom sur ces émotions. Ils se pensent en colère alors qu'ils sont frustrés par exemple. Il en ressort souvent nombre de "drames", de pleurs, de pris à parti d'autrui car ils ne savent pas mettre de mots sur ce qu'ils vivent.

Alors quand j'ai vu ce livre à la médiathèque, j'ai pensé à eux. Et puis en le feuilletant à la maison, je me suis dit que j'allais aussi le faire lire à mes ados. Quant à moi, il m'a aussi interpellé car on ne pense pas souvent à toutes les émotions qui sont à notre disposition. 

Qui plus est le graphique est magnifique.

Je vous le montre? 

Du début à la fin on passe par 42 émotions et chacune nous entraine vers une autre

Et chaque émotion est mise en image

Bref une si belle découverte que je me pose la question de me l'offrir afin de le laisser à disposition dans ma classe.

Et vous, quelle est votre émotion aujourd'hui? 

Sur ce, passez une belle fin de journée et à bientôt

Posté par lilofe01 à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 septembre 2017

Vous faites des selfies?

thBonjour, 

Aujourd'hui un nouveau polar à vous mettre sous la dent, polar dont j'apprécie beaucoup l'auteur. Je tente donc de lire chaque nouveau livre qu'il écrit.

Elles touchent les aides sociales et ne rêvent que d'une chose : devenir des stars de reality-show. Sans imaginer un instant qu'elles sont la cible d'une personne gravement déséquilibrée dont le but est de les éliminer une par une. L'inimitable trio formé par le cynique inspecteur Carl Morck et ses fidèles assistants Assad et Rose doit réagir vite s'il ne veut pas voir le Département V, accusé de ne pas être assez rentable, mettre la clé sous la porte. Mais Rose, plus que jamais indispensable, sombre dans la folie, assaillie par les fantômes de son passé...

Ce que j'avais apprécié dans les autres livres parlant du département V c'était le suspens qui nous tenait en haleine jusqu'au bout. 

Alors, au début, je n'ai pas compris: on nous indiquait dès le début qui allait tuer qui. Où était l'intérêt.

Et puis au milieu de cette histoire de meurtres de jeunes filles viennent se greffer d'autres crimes et d'autres histoires dont celle de Rose qui travaille au département V (on va notamment apprendre pourquoi elle s'amuse à prendre la personnalité de ses soeurs et quel démon elle cache pour en arriver à cette extrémité).

Au final, 5 histoires de meurtres entremelés les uns dans les autres jusqu'à un dénouement final qui nous permet au département V de tout résoudre encore une fois.

Et comme d'habitude, un livre qui nous tient en haleine de bout en bout.

Bref, à lire en urgence et si vous ne connaissez pas, commencez par les autres livres du départemtent V, il serait dommage de ne pas prendre les personnages au début.

Sur ce, bonne fin de journée, et à bientôt!

Posté par lilofe01 à 14:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 septembre 2017

J'aime la Bretagne et la Vendée

3

Bonjour, 

Comme l'indique mon titre, j'ai beau vivre dans l'Est de la France, j'adore la Bretagne et la Vendée (où je suis d'ailleurs partie cet été). Les couleurs de l'eau, le temps qui changent en permanence, les odeurs et puis toutes les villes à voir, la gastronomie. Bref, je me pose souvent la question de finir ma vie sur la côte... 

J'aime également les livres qui parle du terroir français en général, les anciennes générations, les us et coutumes d'autrefois, le bonheur simple. 

J'avais donc emprunté ce livre à la médiathèque espérant y conjuguer Bretagne et hsitoire de terroir: 

Korrig habite une ferme isolée au cœur de la forêt du Faouët, dans la Cornouaille morbihannaise pleine de croyances et de traditions. Sa mère, lavandière, l'a élevée seule, dans l'acceptation de sa différence - sa petite taille -, et l'a initiée au repassage des coiffes. Depuis la mort de cette dernière, mais surtout depuis sa rencontre traumatisante, un jour, avec quatre chasseurs qui l'ont violentée, elle se retranche dans une vie solitaire, se rendant quand nécessaire au village, au lavoir, à l'église. Ses journées sont denses : le travail de la dentelle, l'entretien de la maison, l'éducation de Justin... Mais hantées surtout par l'angoisse permanente d'être un jour démasquée. Car Korrig, née avec une force de caractère et un courage hors du commun, préserve loin de tous son incroyable secret...

Le début du livre m'a beaucoup plus, l'histoire des lavandières et de leur dur labeur, les coiffes qu'il fallait amidonner pour les cérémonies et les mariages...

La suite m'a paru un peu fantasmagorique et totalement impossible. Alors je ne vais pas vous dévoiler le secret de Korrig, cela vous enlèverait toute envie de lire ce livre mais pour un Terre de France, j'en attendais mieux. J'espère que les prochains que je lirai seront plus véridiques.

Sur ce, passez une bonne fin de journée et à bientôt!

 

Posté par lilofe01 à 12:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2017

Avez-vous déjà lu un prix goncourt?

thQBKH4323Bonjour, 

Aujourd'hui, tout est dans le titre: avez-vous déjà lu un prix goncourt? 

J'avoue, que pour moi, lorsque l'on parle de prix, que ce soit en littérature, cinéma ou autres, je vois souvent des personnes assez âgées qui trouvent de l'incroyable dans quelque chose de passablement ennuyeux sous pretexte que cela intéragit avec la société actuelle et que le terme est très appropriée à notre époque.

Donc, lorsque je vois prix... écrit sur un livre, je passe souvent mon chemin.

Mais, l'autre jour, allez savoir pourquoi, l'envie m'est venue de lire un tel ouvrage (histoire de ne pas mourir idiote sûrement!) et j'ai emprunté ce livre: 

Ils ont miraculeusement survécu au carnage de la Grande Guerre, aux horreurs des tranchées. Albert, un employé modeste qui a tout perdu, et Edouard, un artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », comprennent vite pourtant que leur pays ne veut plus d’eux. Désarmés, condamnés à l’exclusion, mais refusant de céder au découragement et à l’amertume, les deux hommes que le destin a réunis imaginent alors une escroquerie d’une audace inouïe… Fresque d'une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d'évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l'après-guerre de 14, de l'illusion de l'armistice, de l'État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants. Dans l'atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose avec talent la grande tragédie de cette génération perdue.

Et bien.... Comment dire... Voilà quoi.... Vous comprenez...

DOnc pour faire court, je peux dire que j'ai glâné ici ou là quelques informations (vous avez vu je mets des termes un peu plus cultivés que d'habitude mais nous parlons tout de même d'un prix Goncourt). Mais au bout de 100 pages, je m'ennuyais ferme. Cela n'avance pas, c'est long, très long. 

Il faut l'avouer, zom adore les détails les plus insignifiants mais pour ma part, à la longue, je m'y perds. Alors écrire en 10 pages ce qu'on pourrait résumer en une, cela ne me plait pas du tout. 

J'ai tout de même terminé l'histoire en lisant en diagonale et en sautant des lignes, voir des pages, ce qui ne m'a pas fait perdre le fil de l'histoire pour vous dire qu'on aurait pu résumer: en effet, je voulais tout de même savoir comment se terminait cette intrigue. Donc ceux que les petits détails ne dérangent pas et qui sont amateurs d'histoire sauront surement apprécier ce livre à sa juste valeur.

Peut-on donc dire que j'ai lu un prix Goncourt? En tout cas, je connais l'histoire de celui de 2013.

Et vous? Avez-vous déjà lu des prix Goncourt? 

Sur ce, je vous laisse vaquer à vos occupations, bonne fin de journée et à bientôt!

Posté par lilofe01 à 12:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

17 septembre 2017

On vous l'avait dit...

thVCR0UWRZBonjour à tous, 

Alors cette rentrée? bien passée? 

Aujourd'hui je viens vous parler d'un petit livre que j'ai lu à la fin des vacances et que je n'avais pas encore eu le temps de présenter. Rien que le titre, lorsque je l'ai vu à la médiathèque, m'a soudainement donné envie de le ramener à la maison.

NOUS CONNAISSONS TOUS DES COUPS DE BLUES OU DE DÉPRIME. Face à ces accès de «mélancolie», notre corps et notre esprit ont les ressources pour lutter. Les bons aliments, certaines musiques, plantes, couleurs ; différentes manières de sourire, de méditer, de courir, de visiter un musée peuvent stimuler les molécules de la bonne humeur.
 
·         Des techniques simples, validées scientifiquement, pour apprendre à se plaire, à se pardonner et à anticiper le meilleur.
·         Des conseils et des exercices pour découvrir les trésors d'énergie enfouis.
·         L’ouvrage surprend et torpille les clichés. Le Pr Lejoyeux nous livre les clés d’un mode de vie antidéprime. Édouard Dutour, Elle.

Alors, je ne dis pas que cet ouvrage donne des recettes miracles pour aller mieux mais en le lisant, on se rend compte que nous n'allons pas si mal et je trouve que c'est déjà un grand pas.

Par contre, pour les futurs mamans en devenir, j'ai découvert quelque chose d'important dans ce livre. C'est que lorsque l'enfant nait, sa mère a une surdose en vitamine (zut je ne sais plus laquelle) alors que l'enfant est en carence. Cette surdose de vitamine rentre en ligne de compte dans le baby blues et peut l'accentuer. 

Si la mère allaite son enfant, sa surdose de vitamine passe dans le lait, sa concentration diminue dans le corps de la mère, elle augmente dans celui du nouveau né et le baby blues est moins fort, voir absent. Cela peut etre utile à savoir...

Enfin il n'y a pas que ça dans ce livre mais avec les jours maussades qui arrivent, apprendre à voir la vie du bon côté c'est un bon début.

Sur ce, passez une belle fin de week end, profitez de vous et de votre entourage et à bientôt!

Posté par lilofe01 à 12:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


04 septembre 2017

la fin enfin

th8351X9OB

 Bonjour, 

Aujourd'hui c'est de la fin de toute une série que je viens vous parler. J'en avais d'ailleurs déjà parlé auparavant. (ici) 

Bien qu'à l'époque, j'avais un peu dénigré ce livre, je n'aime pas ne pas finir une série donc j'avais continué avec le 2,3,4,5 et 6.

Puis le 7 avait tardé à sortir et il m'était sorti de l'esprit. Jusqu'à ce que je le trouve dans les rayons de ma médiathèque. Je me suis alors dit qu'il fallait bien que je sache la fin.

 

51CahTPOnPLTraqués par l'empereur et par Entropia, Matt, Tobias, Ambre et les leurs doivent fuir et rallier des terres inconnues pour s'emparer du dernier Cœur de la Terre avant qu'il ne soit détruit. Mais le monde souterrain qu'ils découvrent ne grouille pas seulement de dangers. Il recèle d'incroyables révélations. La guerre est proche. Les sacrifices nécessaires. L'ultime course-poursuite est déclarée. Autre-Monde s'achève et livre enfin tous ses secrets

En vacances loin de chez moi lorsque je l'ai attaqué, j'ai eu un peu de mal à retrouver le fil de l'histoire. Beaucoup de lectures entre le 6 et 7 et j'avais un peu oublié les personnages mais je me suis vite remémoré tout cela et si j'en ai perdu en cours de route, cela n'a pas genê la suite de l'histoire.

Alors pour les adultes que nous sommes, c'est une histoire à suivre mais pour les ados qui nous entourent, c'est un livre à méditer. Le rôle des ordinateurs et d'internet, le fait qu'ils envahissent notre vie et surtout celles des plus jeunes. Cela nous permet de nous rappeler que le monde qui nous entoure a aussi besoin qu'on le regarde autrement qu'à travers un écran sous peine de nous échapper totalement, voir de nous dévorer.

Sur ces paroles à méditer, je vous quitte, bizzz et à bientôt

 

Posté par lilofe01 à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 septembre 2017

Ce n'est pas qu'un film

thVCR0UWRZ

 Bonjour, 

Il y a quelques mois est sorti au cinéma le film miss Pérégrine et les enfants particuliers. J'ai été, avec ma fille, voir ce film qui nous avait bien plu. Alors quand lilofé junior m'a demandé le livre dont était issu le film, pour Noel, j'ai bien sur accepté. Mais je ne m'étais pas encore penché dessus. Ce que j'ai fait pendant les vacances! 

514uEepTJAL

Jacob Portman, seize ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l'avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un oprphelinat pour enfants "particuliers". Abe y côtoyait une ribambelle d'enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des "Monstres".
Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, il part en quête de la vérité sur l'île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n'a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ?

 Vous allez me dire "oui, quand on a vu un film, on n'a pas forcément envie de lire le livre, on sait ce qui va se passer!"

Alors je vais tout de suite vous contredire. Sur les 400 pages que comptent le livre, les 300 premières sont certes un peu près identiques au film (bien que plus long sur le temps) mais les 100 dernières changent totalement. Alors je ne vais pas vous raconter la fin, ce ne serait pas drôle mais il s'avère que suite à ce livre, j'ai bien sur commencé le second (dont je ne vous mettrai pas le résumé pour ne pas vous donner d'indices quant à la fin du 1er)

 51IyIofOfEL

Et là, rien à voir avec le film puisque cela change du tout au tout. Et la fin... Ah là là on apprend que... Non, non, je ne vous dirai rien. 

J'attends donc que la médiathèque acquiert le dernier tome pour savoir ce qui va se passer ensuite. Même si je sais déjà que cela ne peut que bien finir. 

Sur ce, je vous laisse, passez une bonne fin de journée et à bientôt.

Posté par lilofe01 à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2017

Peut mieux faire....

th2

Bonjour, 

Aujourd'hui je vais vous parler de plusieurs romans en même temps. Pourquoi, alors

Posté par lilofe01 à 16:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

On prépare la rentrée

thBFPFQX1Z

Bonjour, 

Oui, la rentrée arrive. Mes enfants vont reprendre le chemin du collège dans quelques jours. Pour ma part, toujours en primaire (je n'ai pas assez bien travaillé pour rentrer au collège!) la pré rentrée s'est donc faite hier.

Et cette après midi avec Lilofé junior, pour préparer la rentrée, nous avons fait ça:

IMG_9751~1

Mais Kesako???

Allez je vous retourne tout ça: 

IMG_9752~1

Vous allez me dire "ok, c'est une trousse! Mais pour mettre des crayons, ce n'est sûrement pas la bonne forme!"

Et bien, il faut savoir que cette année, dans la liste de classe du collège de mes enfants, il était demandé des écouteurs. Donc pour éviter que ceux-ci se retrouvent emmelés au fond du sac, voir totalement abimés, nous avons trouvé ce tuto! et en avant...

Voilà donc le matériel bien à l'abri pour commencer l'année scolaire. 

IMG_9753~1

Et vous? Vous avez fait quoi pour la rentrée de vos loustics? 

Sur ce, je vous quitte, passez une bonne fin de journée, et à bientôt! 

Posté par lilofe01 à 16:41 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

01 septembre 2017

A quelques heures de la rentrée

thF4ZZAT4R

Bonjour, 

Bien sur ce message est programmé puisqu'à l'heure où vous le recevez, je suis en pleine pré rentrée et donc il fallait un livre d'actualité pour ce jour important. 

519gguoinBL

1954 : Ornella, jeune institutrice sur les hauts plateaux du Lot, doit affronter l’hostilité du maire, du curé et des habitants qui ont besoin de leurs enfants dans les fermes. C’est en prenant son second poste qu’elle rencontre Pierre, l’instituteur avec qui elle partage la classe. Entre ces deux enseignants issus de milieux différents mais qui ne vivent que pour leur métier, c’est le coup de foudre que seule assombrira la guerre d’Algérie. Au fil des ans, au gré des réformes scolaires, ils poursuivront leur carrière avec la même passion, jusqu’à ce qu’une décision ministérielle les transforme en « professeurs des écoles ». L’école d’antan, son odeur de craie et d’encre violette, ses instituteurs héritiers des hussards de la Troisième République, respectés de tous, exemplaires et dévoués, c’est ce que Christian Signol évoque avec beaucoup d’émotion et de vérité dans ce roman, témoin d’un demi-siècle d’une société française dont l’école symbolisait la réussite et l’espoir en l’avenir.

J'avoue avoir beaucoup aimé la lecture de la vie de cette jeune enseignante et les joies mais aussi les déboirs qu'elle a eu durant toute sa carrière. On découvre que le mêtier a certes bien changé de par tous les nouveaux programmes et différentes pédagogies qui se sont succèdées (et vont encore se succèder), mais qu'au fond, à chaque rentrée, on se retrouve devant les mêmes têtes qu'il va falloir remplir et surtout leur donner cette envie d'apprendre et de découvrir. 

En clair, si vous aimez l'école ou si vous l'avez aimé, lisez ce livre. Et pour ceux qui l'ont détesté, n'oubliez pas que tous les enseignants ont aussi des annnées difficiles! 

Pour ma part j'espère que celle-ci se passera bien!

Sur ce, bonne journée, bizzz et à bientôt

 

Posté par lilofe01 à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]