Bonjour,

Aujourd'hui, je vous parle de ça:

Lorsqu'elle tombe enceinte en 1952, Philomena Lee n'est qu'une adolescente. Dans l'Irlande de l'époque, avoir un enfant hors mariage est considéré comme un péché. C'est pourquoi sa famille l'envoie au couvent de Roscrea, tenu par des s¿urs de Madeleine, comme d'autres « femmes déchues ». Quand son fils Anthony a trois ans, il lui est enlevé afin d'être adopté par de riches Américains. On oblige la jeune femme à signer un document dans lequel elle s'engage à ne jamais chercher à savoir ce que l'église a fait de son enfant. Philomena a malgré tout dédié les cinquante années suivantes de son existence à chercher son fils, se heurtant sans cesse au silence de l'église. Elle ignore que, de son côté, celui-ci a entrepris la même quête. Rebaptisé Michael Hess, le garçon a fait bien du chemin depuis son adoption : avocat réputé, il a rejoint l'administration Bush. Tout en cachant à son entourage familial et professionnel son homosexualité, puis sa séropositivité. C'est justement parce qu'il se sait condamné qu'il décide de partir en Irlande, sur les traces de sa mère. Pour se heurter lui aussi au mutisme des nonnes...

J'aime bien les histoires vraies. Et j'avoue que celle là ne m'a pas déçue, apprendre le destin tragique de ses mères qui ont du abandonner leurs enfants.

Et puis j'ai eu le plaisir ensuite de voir le film qui m'a fait souvent fait sourire: l'actrice qui incarne philoména a son franc parler!

Bref, le livre est un peu long et un peu compliqué lorsque l'on arrive sur la partie "administration Bush" mais il se lit tout de même rapidement.

Sur ce, passez une bonne journée, et à demain! (et oui, je vous l'ai dit, j'en ai lu des trucs!)