thIBHRGBHPBonjour,

Quand j'ai terminé tous mes messages sur mes derniers livres lus et que je me suis retrouvé à choisir la date de publication au 26 juin, j'en avais fini de mes lectures mais c'était sans compter sur les arrivées de la médiathèque de Nantua où je trouve mon bonheur et sur ma vitesse de lecture.

Voici donc un nouveau livre à rajouter à ma liste:

À la fin des années 1950, Mathilde, adolescente, voit partir son père puis sa mère pour le sanatorium d'Aincourt. Commerçants, ils tenaient le café de La Roche-Guyon. Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant laisse alors ses deux plus jeunes enfants dans la misère. Car à l'aube des années 1960, la Sécurité sociale ne protège que les salariés et la pénicilline ne fait pas de miracle pour ceux qui, par insouciance, méconnaissance ou dénuement ne sont pas soignés à temps. Petite mère courage, Mathilde va se battre pour sortir ceux qu'elle aime du sanatorium, ce grand paquebot blanc niché dans les arbres, où se reposent et s'aiment ceux que l'enfance ne peut tolérer autrement qu'invincibles.

Inspiré d'une histoire vraie, ce livre (qui se lit très vite) ne pourra que vous émouvoir. Découvrir le calvaire de ces 2 parents et la lutte pour survivre de leur fille, tout cela avec comme toile de fond une France marquée par la guerre d'Algérie.

Et c'est là, en terminant ce livre qu'on se dit que la sécurité sociale a quand même du bon...

Sur ce, je vous quitte, passez une belle journée et à bientôt!