thF4ZZAT4R

Bonjour, 

Bien sur ce message est programmé puisqu'à l'heure où vous le recevez, je suis en pleine pré rentrée et donc il fallait un livre d'actualité pour ce jour important. 

519gguoinBL

1954 : Ornella, jeune institutrice sur les hauts plateaux du Lot, doit affronter l’hostilité du maire, du curé et des habitants qui ont besoin de leurs enfants dans les fermes. C’est en prenant son second poste qu’elle rencontre Pierre, l’instituteur avec qui elle partage la classe. Entre ces deux enseignants issus de milieux différents mais qui ne vivent que pour leur métier, c’est le coup de foudre que seule assombrira la guerre d’Algérie. Au fil des ans, au gré des réformes scolaires, ils poursuivront leur carrière avec la même passion, jusqu’à ce qu’une décision ministérielle les transforme en « professeurs des écoles ». L’école d’antan, son odeur de craie et d’encre violette, ses instituteurs héritiers des hussards de la Troisième République, respectés de tous, exemplaires et dévoués, c’est ce que Christian Signol évoque avec beaucoup d’émotion et de vérité dans ce roman, témoin d’un demi-siècle d’une société française dont l’école symbolisait la réussite et l’espoir en l’avenir.

J'avoue avoir beaucoup aimé la lecture de la vie de cette jeune enseignante et les joies mais aussi les déboirs qu'elle a eu durant toute sa carrière. On découvre que le mêtier a certes bien changé de par tous les nouveaux programmes et différentes pédagogies qui se sont succèdées (et vont encore se succèder), mais qu'au fond, à chaque rentrée, on se retrouve devant les mêmes têtes qu'il va falloir remplir et surtout leur donner cette envie d'apprendre et de découvrir. 

En clair, si vous aimez l'école ou si vous l'avez aimé, lisez ce livre. Et pour ceux qui l'ont détesté, n'oubliez pas que tous les enseignants ont aussi des annnées difficiles! 

Pour ma part j'espère que celle-ci se passera bien!

Sur ce, bonne journée, bizzz et à bientôt