thQBKH4323Bonjour, 

Aujourd'hui, tout est dans le titre: avez-vous déjà lu un prix goncourt? 

J'avoue, que pour moi, lorsque l'on parle de prix, que ce soit en littérature, cinéma ou autres, je vois souvent des personnes assez âgées qui trouvent de l'incroyable dans quelque chose de passablement ennuyeux sous pretexte que cela intéragit avec la société actuelle et que le terme est très appropriée à notre époque.

Donc, lorsque je vois prix... écrit sur un livre, je passe souvent mon chemin.

Mais, l'autre jour, allez savoir pourquoi, l'envie m'est venue de lire un tel ouvrage (histoire de ne pas mourir idiote sûrement!) et j'ai emprunté ce livre: 

Ils ont miraculeusement survécu au carnage de la Grande Guerre, aux horreurs des tranchées. Albert, un employé modeste qui a tout perdu, et Edouard, un artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », comprennent vite pourtant que leur pays ne veut plus d’eux. Désarmés, condamnés à l’exclusion, mais refusant de céder au découragement et à l’amertume, les deux hommes que le destin a réunis imaginent alors une escroquerie d’une audace inouïe… Fresque d'une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d'évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l'après-guerre de 14, de l'illusion de l'armistice, de l'État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants. Dans l'atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose avec talent la grande tragédie de cette génération perdue.

Et bien.... Comment dire... Voilà quoi.... Vous comprenez...

DOnc pour faire court, je peux dire que j'ai glâné ici ou là quelques informations (vous avez vu je mets des termes un peu plus cultivés que d'habitude mais nous parlons tout de même d'un prix Goncourt). Mais au bout de 100 pages, je m'ennuyais ferme. Cela n'avance pas, c'est long, très long. 

Il faut l'avouer, zom adore les détails les plus insignifiants mais pour ma part, à la longue, je m'y perds. Alors écrire en 10 pages ce qu'on pourrait résumer en une, cela ne me plait pas du tout. 

J'ai tout de même terminé l'histoire en lisant en diagonale et en sautant des lignes, voir des pages, ce qui ne m'a pas fait perdre le fil de l'histoire pour vous dire qu'on aurait pu résumer: en effet, je voulais tout de même savoir comment se terminait cette intrigue. Donc ceux que les petits détails ne dérangent pas et qui sont amateurs d'histoire sauront surement apprécier ce livre à sa juste valeur.

Peut-on donc dire que j'ai lu un prix Goncourt? En tout cas, je connais l'histoire de celui de 2013.

Et vous? Avez-vous déjà lu des prix Goncourt? 

Sur ce, je vous laisse vaquer à vos occupations, bonne fin de journée et à bientôt!