3

Bonjour, 

Comme l'indique mon titre, j'ai beau vivre dans l'Est de la France, j'adore la Bretagne et la Vendée (où je suis d'ailleurs partie cet été). Les couleurs de l'eau, le temps qui changent en permanence, les odeurs et puis toutes les villes à voir, la gastronomie. Bref, je me pose souvent la question de finir ma vie sur la côte... 

J'aime également les livres qui parle du terroir français en général, les anciennes générations, les us et coutumes d'autrefois, le bonheur simple. 

J'avais donc emprunté ce livre à la médiathèque espérant y conjuguer Bretagne et hsitoire de terroir: 

Korrig habite une ferme isolée au cœur de la forêt du Faouët, dans la Cornouaille morbihannaise pleine de croyances et de traditions. Sa mère, lavandière, l'a élevée seule, dans l'acceptation de sa différence - sa petite taille -, et l'a initiée au repassage des coiffes. Depuis la mort de cette dernière, mais surtout depuis sa rencontre traumatisante, un jour, avec quatre chasseurs qui l'ont violentée, elle se retranche dans une vie solitaire, se rendant quand nécessaire au village, au lavoir, à l'église. Ses journées sont denses : le travail de la dentelle, l'entretien de la maison, l'éducation de Justin... Mais hantées surtout par l'angoisse permanente d'être un jour démasquée. Car Korrig, née avec une force de caractère et un courage hors du commun, préserve loin de tous son incroyable secret...

Le début du livre m'a beaucoup plus, l'histoire des lavandières et de leur dur labeur, les coiffes qu'il fallait amidonner pour les cérémonies et les mariages...

La suite m'a paru un peu fantasmagorique et totalement impossible. Alors je ne vais pas vous dévoiler le secret de Korrig, cela vous enlèverait toute envie de lire ce livre mais pour un Terre de France, j'en attendais mieux. J'espère que les prochains que je lirai seront plus véridiques.

Sur ce, passez une bonne fin de journée et à bientôt!