thXOCZR6UC

Bonjour, 

Aujourd'hui encore je viens vous parler de lecture. (Je vous avais prévenu, la broderie, je n'ai plus le temps...)

Et hier, j'ai fini ce livre

De l'Irlande des années 1920 au Maine des années 2000, en passant par les plaines du Midwest meurtries par la Grande Dépression, un roman ample, lumineux, où s'entremêlent les voix de deux orphelines pour peindre un épisode méconnu de l'histoire américaine. 
Entre 1854 et 1929, des trains sillonnaient les plaines du Midwest avec à leur bord des centaines d'orphelins. Au bout du voyage, la chance pour quelques-uns d'être accueillis dans une famille aimante, mais pour beaucoup d'autres une vie de labeur, ou de servitude. 
Vivian Daly n'avait que neuf ans lorsqu'on l'a mise dans un de ces trains. Elle vit aujourd'hui ses vieux jours dans une bourgade tranquille du Maine, son lourd passé relégué dans de grandes malles au grenier. 
Jusqu'à l'arrivée de Mollie, dix-sept ans, sommée par le juge de nettoyer le grenier de Mme Daly, en guise de travaux d'intérêt général. Et contre toute attente, entre l'ado rebelle et la vieille dame se noue une amitié improbable. C'est qu'au fond, ces deux-là ont beaucoup plus en commun qu'il n'y paraît, à commencer par une enfance dévastée...

Pour ceux qui auraient regardé Dr Quinn dans leur jeunesse, il y avait eu un épisode sur ces trains d'orphelins qui sillonnaient le pays. A l'époque, elle avait voulu en adopter 7 de mémoire avec le révérend du village. 

Mais il s'avère que lorsque j'avais vu le feuilleton, je ne m'étais pas imaginé combien cette histoire avait de fond véridique et combien d'enfants avaient pu en pâtir ou en profiter selon le choix de leur famille d'accueil.

L'histoire choisie ici raconte plutôt l'aventure douloureuse de Vivian Daly. Et durant tout le roman on passe de 1929-1930 à 2011 avec la vie de deux âmes que la vie n'a pas épargnée et qui se découvrent semblables à travers l'histoire de la plus vieille des deux.

Bref, un roman à lire pour ceux qui souhaitent revivre des moments émouvants et, je l'avoue, un dénouement heureux! 

Certains pourront dire que ce roman est un peu simpliste et se veut un peu "larmoyant dans les chaumières" mais bon, étant une inconditionnelle des feuilletons style Dr Quinn ou La petite maison dans la prairie, ce n'est pas grave, j'assume.

Et pour ceux que la lecture rebute, en cherchant l'image du livre, j'ai vu qu'une histoire du même type avait été mise en BD. Il y en a donc pour tous les goûts. 

Le Train des orphelins – cycle 1, T1 : Jim (0), bd chez Bamboo de Charlot, Fourquemin, Smulkowski

Sur ce, je vous quitte, passez un bonne fin de week end et à bientôt!