2Bonjour, 

Aujourd'hui ce n'est pas de roman que je viens vous parler mais d'un livre plus pédagogique. (il faut bien qu'il y en ait de temps en temps, je suis enseignante tout de même ne l'oublions pas).

Et la semaine dernière j'ai lu ça:

La spécialité des enfants intelligents qui n'accèdent pas aux savoirs fondamentaux est d'inventer des moyens pour figer les processus de penser. C'est ainsi qu'ils vont échapper aux inquiétudes et aux frustrations que provoque en eux l'apprentissage. Tant que nous ne les aiderons pas à lutter d'abord contre ce mécanisme, même avec les remédiations pédagogiques les plus sophistiquées présentées par les meilleurs de nos maîtres, nous n'arriverons à rien. Parmi les pratiques pédagogiques à privilégier pour réduire les effets de l'empêchement de penser, le nourrissage culturel intensif et l'entraînement quotidien à parler sont à privilégier en urgence. ils sont la clef pour relancer le désir de savoir de nos enfants.

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre qui malheureusement ne fait que conforter certaines idées que j'avais déjà, à savoir qu'un manque de confiance en soi et la peur de mal faire peut empêcher un enfant d'apprendre et de s'épanouir à l'école.

C'est pour cela que j'ai toujours cet affichage dans ma classe: ici on a le droit de se tromper, c'est le 1er affichage que je montre à mes élèves en début d'année. J'ai toujours beaucoup de difficulté à faire comprendre aux enfants que se tromper ce n'est pas grave, cela permet aussi d'accéder à certaines connaissances. D'ailleurs même la maitresse se trompe quelque fois (enfin pas trop souvent quand même...)

Quand ils vous accordent leur confiance, les enfants peuvent s'ouvrir et faire de grandes et belles choses. On devrait toujours penser à leur épanouissement et cela vaut aussi pour la vie de tous les jours avec nos enfants personnels. 

Les laisser parler, s'exprimer, sur leurs doutes, leurs craintes, leurs attentes et leurs bonheurs. D'ailleurs dans ma classe où j'ai beaucoup d'élèves de parents d'origine étrangères ou de primo arrivant, je passe le plus souvent possible par le dialogue dans les matières comme l'histoire géo, sciences. Pour comprendre et apprendre, dans ces matières en tout cas, point n'est besoin de remplir des questionnaires, des fiches... Comme je dis souvent, tous les enfants aiment écouter des histoires, ils devraient donc tous aimer l'histoire où on raconte l'Histoire.

Enfin tout cela pour dire qu'il faut écouter et ouvrir les enfants au monde qui les entoure. Si on le faisait plus, le monde tournerait peut-être mieux.

Sur ce, je vous quitte, bonne fin de week end et à bientôt!