27 juin 2018

Des livres très rapides, pour les plus jeunes et les plus âgées...

6


Bonjour, 

Aujourd'hui 2 lectures à vous proposer, 2 livres assez courts, rapides dont un qui devrait être mis entre les mains des ados mais je vous en parle à la fin.

Le premier qui au contraire devrait être lu par toute femme d'âge mur!

«  À quarante-sept ans, je n’avais toujours aucune ride du lion, du front, aucune patte d’oie ni ride du sillon nasogénien, d’amertume ou du décolleté; aucun cheveu blanc, aucune cerne; j’avais trente ans, désespérément.  » 
Il y a celle qui ne vieillira pas, car elle a été emportée trop tôt.
Celle qui prend de l’âge sans s’en soucier, parce qu’elle a d’autres problèmes.
Celle qui cherche à paraître plus jeune pour garder son mari, et qui finit par tout perdre.
Et puis, il y a Betty.

Dans ce livre, on découvre Martine, devenue Betty, qui a perdu sa mère très jeune alors que celle-ci avait juste 30 ans. Betty va devoir apprendre à grandir sans le regard, ni l'aide de sa mère, juste avec un père qui a été marqué par la guerre. Et puis à 30 ans, Betty va arrêter de vieillir et ce qui aurait pu être une bénédiction devient son fardeau.

Quand on a 20 ans, on se dit qu'on a la vie devant soi. A 30, on commence à se dire qu'on prend de l'âge mais qu'on acquiert de l'expérience; et puis souvent, c'est l'âge où les enfants sont là et on est plus centrée sur eux que sur soi. A 40 ans, on commence à se voir vieillir plus vite. Les 50 je ne peux pas vous en parler, je ne les ai pas encore atteints. 

Mais dans tous les cas, écoutez toutes les femmes, elles vous parleront souvent de leur peur de vieillir, de voir leur jeunesse s'envoler. Qui n'a jamais fait de couleur pour cacher ses premiers cheveux blancs (même si c'est à la mode actuellement), qui n'a jamais pensé à des injections, des liftings. Qui ne fait pas de sport pour essayer de se garder jeune et en forme.

Et bien, avant de vouloir arrêter le temps, on devrait prendre le temps de lire ce livre qui nous montre combien il est important de vieillir et d'accepter chaque étape de notre vie. Bref, une belle leçon de vie justement. 

Le second que j'ai pris sans me rendre compte qu'il était pour adolescent mais qui au final a été agréable à lire (bon, je l'ai dit, c'est pour ados, n'y cherchez pas de la grande littérature non plus). Et puis le sujet est plus qu'intéressant.

Imaginez un monde où la loi oblige à être heureux à tout prix...

Silas vit dans une société où tout est fait pour vivre sereinement. Chaque jour, la Cellule d'Éradication de la Douleur Émotionnelle efface les souvenirs douloureux. Plus de deuil ou de dépression, juste un point bleu au poignet comme signe d'une souffrance évitée. Sur le Réseau, les gens partagent tous leurs faits et gestes, " veillant " les uns sur les autres. Silas est un grand romantique : il préfère garder pour lui les moments intenses de sa relation avec l'incandescente Astrid... Mais quand sa petite amie se fait renverser par une voiture, il est immédiatement emmené par les agents de la CEDE.
Pour oublier.

Silas vit surtout dans une société où l'on est obligé d'être sans arrêt sur le réseau, à parler de soi, de ses émotions. Et lorsqu'on n'y poste plus, les gens s'inquiètent, envoient les médecins car, on ne sait jamais, on pourrait être malheureux. Mais justement, pourquoi n'aurait-on pas le droit d'être malheureux, de vivre sa vie pleinement avec ses joies mais aussi ses peines.

Un livre à faire lire aux ados accros aux réseaux sociaux pour leur faire découvrir que la vraie vie peut être ailleurs et qu'à trop se montrer, on finit par se perdre. Et puis aussi aux adultes qui, aujourd'hui, veulent la perfection dans chaque chose. 

Mais la perfection malheureusement n'existe pas, on doit passer par des moments un peu plus durs pour savourer les petits bonheurs de la vie sinon, comment saurait-on qu'on est heureux? 

Bref, 2 livres pour méditer et réfléchir sur notre société actuelle. 

Sur ce, passez une belle journée, et à bientôt. 

 

Posté par lilofe01 à 06:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 juin 2018

Encore et toujours de la lecture


th9J3L8Z4B
Bonjour,

Aujourd'hui encore 3 livres à vous proposer:

le premier

IL FAUT QUE J'EN FINISSE...
C'EST URGENT !
 
Tels sont les derniers mots d’un homme que la vie semblait avoir comblé... mais qui y a mis fin. Brutalement.
Jane Hawk, inspectrice du FBI, refuse de croire que son mari se soit donné la mort. Pour elle, il y a une autre raison. Sa conviction en sort renforcée lorsqu’elle apprend qu’une vague inexpliquée de suicides frappe le pays.
Quitte à se mettre à dos sa hiérarchie – qui souhaite étouffer l’affaire –, Jane veut des réponses, quel qu’en soit le prix... Or, son enquête dérange. Ses ennemis de l’ombre détiennent un secret si terrifiant qu’ils sont prêts à tout pour l’éliminer.
Mais, bien que seule contre tous, la fugitive la plus recherchée des États-Unis possède pour atouts son intelligence et sa froide détermination. La vengeance est comme l’amour : elle ne connaît aucune limite...
Les premiers chapitres étaient plus que prometteurs mais j'avoue qu'au milieu du livre, je commençais à m'ennuyer ferme car tout cela était trop lent, trop répétitif... Et la fin, pffff, que dire, je suis restée sur ma faim justement car de fin, il n'y en a pas spécialement. Bref, un livre que je ne conseillerais pas plus que cela sauf pour les inconditionnels de l'auteur.
le second livre, totalement différent:
L'une, issue de l'aristocratie, et l'autre, passagère de troisième classe, n'ont rien en commun, si ce n'est d'avoir participé à l'unique traversée du Titanic. Rescapées du naufrage, Céleste et May – qui a réussi à sauver son enfant – nouent une indéfectible amitié.
Le drame les a changées : alors que Céleste s'affranchit peu à peu d'un milieu étouffant, May se referme sur elle-même, hantée par un terrible secret...Mais qui est l'enfant du Titanic?
L'histoire commence par le naufrage du Titanic, elle se terminera plus de 30 ans plus tard. On suit avec plaisir (je ne dirais pas avec passion) la vie des 2 héroïnes jusqu'au final. On pourra se dire que le final a été manipulé à outrance car cela parait trop beau pour être vrai et qu'il y a trop de coïncidences mais tant pis. Il n'en reste pas moins qu'il se lit avec facilité et que j'ai été heureuse du dénouement même si je m'y attendais un peu.
Le troisième, un essai pour une série
Ancombe, paisible petit village, possède une source d'eau douce réputée pour ses bienfaits. Mais l'arrivée d'une société qui veut l'exploiter échauffe les esprits et divise les habitants : s'enrichir ou renoncer à la paix ? Lorsque Robert Struthers, le président du conseil municipal, est retrouvé assassiné, l'affaire prend une sale tournure. Pour y voir plus clair, Agatha Raisin décide d'aller à la source et se fait embaucher par la société...

Avec plus de 300 000 exemplaires vendus, Agatha Raisin, l'héritière très spirituelle de Miss Marple version rock, a imposé sa personnalité loufoque et irrésistible. Vous reprendrez bien un peu de Worcestershire sauce dans votre thé ?
Je n'ai pas lu les 1ers tomes mais qu'importe, le septième se lit sans souci mais, que dire... moui, bof, mais encore...
Le livre n'est pas mal, l'intrigue se tient mais on est loin des Agatha Christie dont l'auteur se veut sûrement l'héritière. En somme, un livre qui se lit facilement, rapidement, à mettre à la rigueur dans son sac de plage mais pas une série que je dévorerai avec passion. A vous de juger... 
Voilà donc pour les nouveautés... Peu cette fois mais il faut dire qu'un gros changement se prépare dans nos vies et que cela va énormément nous occuper d'ici la rentrée. Mais n'ayez peur, avec les vacances qui arrivent, j'aurai encore le temps de me mettre quelques livres sous la dent. 

Sur ce, je vous quitte, bonne soirée et à bientôt

Posté par lilofe01 à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juin 2018

Encore des livres terminés (et lisez bien jusqu'à la fin...)

1

Bonjour, 

Après la BD d'hier, je viens vous parler des derniers romans terminés. On commence? 

1/Tout d'abord la suite que j'attendais: 

Un an et demi après avoir exaucé le voeu de Will, qui souhaitait bénéficier du suicide assisté, Lou quitte sa ville natale où elle est la cible de critiques. Elle commence une nouvelle vie à Londres, mais elle a du mal à se conformer aux dernières volontés de Will qui lui recommandait de profiter de la vie.

J'avais dévoré le premier, j'ai beaucoup aimé le second. Donc je vous le conseille car c'est un plaisir de retrouver Lou. 

2/ 

A la veille de ses quarante ans, Paul vient de perdre Maud. Peut-être. Onze ans de mariage balayés par l’aveu d’une aventure ratée avec une étudiante… Et tout déraille. 
Maud est partie, mais elle a laissé les enfants – deux anges au regard bleu, adeptes de la manipulation sentimentale et des pires caprices. Parce qu’une calamité n’arrive jamais seule, tous décident alors de s’en mêler : Stéphane, son collègue, et le cortège des fâcheux de l’université ; Tom, son frère, un psy homosexuel sur le point d’adopter un enfant avec une amie lesbienne ; et bien sûr, elle. Sa mère. Un concentré de fiel et de rouerie qui débarque chez lui histoire de parachever le cauchemar. 
Pour la première fois, Paul doit se prendre en main. Dans ce tourbillon qui le dépasse, il découvre alors tout ce qui faisait le prix de sa vie d’homme fidèle.

C'est un peu "bateau" comme livre mais au bout du compte, c'est ce qui vivent beaucoup de personnes et ça fait toujours réfléchir au bonheur qu'on a et qu'on peut perdre rapidement. 

3/ 

Je me nomme Gabriel Wells.
Je suis écrivain de romans à suspens. Ma nouvelle enquête est un peu particulière car elle concerne le meurtre de quelqu'un que je connais personnellement :
Moi-même.
J'ai été tué dans la nuit et je me demande bien par qui.
Pour résoudre cette énigme j'ai eu la chance de rencontrer Lucy Filipini.
En tant que médium professionnelle, elle parle tous les jours aux âmes des défunts.
Et c'est ensemble, elle dans le monde matériel, moi dans le monde invisible, que nous allons tenter de percer le mystère de ma mort.

Très sympa à lire et une fin bien orchestrée. Bref, à mettre sur la liste des ouvrages à découvrir.

4/ 

La loi de Murphy n'est rien comparée à la loi d'Enaid : tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera plus mal encore qu'on aurait humainement pu le prévoir.
Après avoir été quittée à Gdansk par téléphone, Enaid se rend à l'évidence : les fées qui se sont penchées sur son berceau ont dû s'emmêler les pinceaux. Comment expliquer, sinon, la sensation qu'elle a depuis l'enfance qu'il lui a toujours manqué quelqu'un ? Il y a de quoi se poser des questions quand les parents adoptifs sont en fait les grands-parents, que la mère est danseuse de nuit, que le père change de religion comme de famille, que les bunkers de l'ETA servent d'école buissonnière. Et que l'accident d'un instant devient la fracture de toute une vie...
On peut se laisser choir ou faire le saut de l'ange. Être boiteux ou devenir un flamant rose. Sur ses jambes fragiles, tenir en équilibre avec grâce par le pouvoir de l'esprit, un humour décapant et le courage de rester soi.

j'avoue que j'ai eu un peu de mal avec ce livre, il me paraissait un peu fade mais la fin est magnifique et rien que pour elle, il mérite d'être lu. Je ne vous en dirai pas plus. 

5/ 

Pensouillard le hamster, c'est ce petit être dans notre tête qui rumine sans relâche et s'évertue à nous gâcher la vie. Face aux problèmes quotidiens, il nous fait souffrir et nous asservit. Avec un style plein d'esprit, Serge Marquis nous guide dans une aventure inattendue : la décroissance personnelle. Une démarche à contre-courant, à la fois divertissante et libératrice.

J'ai trouvé le début très original, très drôle et pourtant si parlant mais en fait, je trouve que l'auteur se répète tout le long du livre et qu'on n'apprend pas grand chose de nouveau par rapport à tous les derniers ouvrages sortis sur ce type de "psychologie". Mais comme il est rapide à lire, pourquoi pas...

6/ Et enfin pour finir.... mais le meilleur vient toujours à la fin.... 

En Europe, il incombe à l'homme de déclarer sa flamme. En Orient, la femme se laisse porter par ses désirs, et tourmente sans pudeur ses amants. En Afrique, la légende raconte qu'une femme et un homme étaient autrefois un même corps, et l'amour physique les unit à nouveau. Ce magnifique voyage au fil des continents nous rappelle, par la grâce et la magie des contes, qu'il y a mille façons d'aimer.

Vous avez déjà lu des petits contes à vos enfants le soir avant de vous endormir, des contes venanti d'ici et d'ailleurs. Et bien ce petit livre est rempli de contes mais pour adultes cette fois. Mais sans jamais tomber dans la vulgarité, toujours avec des mots crus mais qui font mouche et qui font souvent sourire. Bref à lire à votre conjoint avant de vous endormir... ou pas...

Voilà, ce sera tout pour le moment, vous me direz ce n'est déjà pas si mal, surtout avec un agenda de ministre en cette fin d'année. 

Sur ce, je vous quitte, lisez bien et à bientôt!

 

Posté par lilofe01 à 16:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 juin 2018

Une redécouverte

 Bonjour

Aujourd'hui je viens vous parler d'une belle redécouverte que ma médiathèque vient d'acquérir. Bon, OK, je leur ai un peu soufflé l'idée...

Lorsque j'étais toute jeune j'ai lu l'histoire de Bidouille et Violette. Ca ne vous rappelle rien: un petit rondouillard et une grande maigre. il est le fils du marchande de frites, elle du fleuriste. Il est timide et elle est courtisée par tous les garçons. Et plutôt que de lui offrir des fleurs, il va lui offrir un cornet de frites car à les Mayonnaises (ils habitent à Mayon), ça aime les frites...

j'avais dévoré cette BD et j'avais adoré. 

Les Premiers mots (Bidouille et Violette)

Il me semble même avoir lu la suite mais j'ai découvert qu'il y en avait eu 4 tomes en tout, les 2 derniers bien plus sombres d'ailleurs...

Ces 4 BD ont été réeditées en un seul ouvrage que je ne saurai que vous conseiller: pour vous (pour vous rappeler vos souvenirs d'adolescence) ou tout simplement pour découvrir mais aussi pour vos jeunes ados qui je suis sûr vont adorer parce que le texte n'a pas pris une ride. L'amour, de toute façon, n'est-il pas intemporel?

Avant Yslaire, il y eut Hislaire, l'auteur romantique de Bidouille et Violette. Cette histoire d amour fou entre deux adolescents sensibles, le petit rondouillard timide et la plus belle fille du lycée, marqua le début des années 80 en paraissant dans les pages de l hebdomadaire belge Spirou. En effet, au milieu de séries classiques d aventures ou d humour, Bidouille et Violette mettait de façon avant-gardiste au c ur du récit le vécu, le quotidien, transcendés par la poésie et l émotion. La série vécut le temps de quatre volumes, qui furent ensuite rassemblés en intégrale par Glénat au milieu des années 90. Reflet des premières armes d'un auteur qui allait se révéler auprès d'un public beaucoup plus vaste avec Sambre, l ouvrage ne laissa personne insensible.

Épuisée depuis longtemps, l intégrale de Bidouille et Violette fait aujourd hui l objet d une réédition exceptionnelle. Agrémentée de dessins inédits, elle permettra de redécouvrir dans les meilleures conditions une uvre devenue une référence de la bande dessinée et chérie de nombreuses générations de lecteurs.

Je vous quitte avec un petit extrait... Bonne lecture et à bientôt. 

Posté par lilofe01 à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]