27 février 2019

On reprend la lecture?


1

Bonjour, 

Cela faisait un petit moment que je n'avais rien posté en lecture (d'un autre côté, cela fait un petit moment que ce blog végète, je sais...) mais les vacances font du bien et j'en profite pour me replonger dans des romans. D'un autre côté, j'ai aussi changé de bibliothèque et j'avoue que j'ai du mal à me faire à ce nouvel environnement. Il faut que je retrouve mes marques. 

Mais voici un petit aperçu de mes dernières lectures bonne ou mauvaise, attention il y en a quand même un peu, beaucoup... mais quand on aime...

Après tout: La trilogie Avant toi, T3 par [Moyes, Jojo]Quand Lou s’envole pour New York, elle est certaine de pouvoir vivre pleinement cette aventure malgré les milliers de kilomètres qui la séparent de Sam. Elle rejoint la très fortunée famille Gopnik, se jette à corps perdu dans son nouveau travail, et découvre les joies de la vie new yorkaise. C’est alors que sa route croise celle de Joshua, un homme qui éveille en elle des souvenirs enfouis. Troublée par cette rencontre, Lou s’évertue à rassembler les deux parties de son cœur séparées par un océan. Mais les lourds secrets qui pèsent sur elle menacent de faire voler en éclats son fragile équilibre. Le moment n’est-il pas venu de se demander qui elle est vraiment ?

J'avais lu les deux premiers, il était normal de lire le dernier. Et je ne suis pas deçue. 

Mélie, 72 ans, vit seule à la campagne. Sa petite-fille, Clara, vient pour la première fois passer chez elle toutes les vacances d'été. La veille de son arrivée, Mélie apprend qu'elle a un problème de santé. Elle verra ça plus tard, La priorité, c'est sa Clarinette chérie. Mélie, le mélo, c'est pas son truc. Elle va passer l'été (le dernier ?) à fabriquer des souvenirs à Clara.

On n'est jamais déçue par Barbara Constantine, c'est mignon, plein de bons sentiments et cela se lit vite. 

Marco, un adolescent de quinze ans, a passé toute sa vie au sein d une bande de jeunes voleurs exploités par son oncle Zola. Un jour, alors qu il essaie de sortir de la clandestinité, il découvre le cadavre d un homme, lié à des affaires de corruption internationale, dans le bois derrière les maisons de son ancien clan, et doit fuir, poursuivi par son oncle qui veut le faire taire.  Parallèlement, l enquête du Département V sur la disparition d un officier danois, piétine. Du moins, jusqu à ce que Carl Mørck ne découvre qu un jeune voleur, Marco, pourrait avoir des informations pour résoudre ce cold case. Déjà traqué par la bande de Zola, Marco déclenche malgré lui un tsunami d évènements et se retrouve avec des tueurs serbes et d anciens enfants soldats sur le dos. Aucun moyen ne sera épargné pour l éliminer et gagner le département V de vitesse

Comme pour Constantine, jamais déçue avec Olsen, du suspens jusqu'au bout. On ne le lâche que lorsqu'on sait la fin.

Et pour continuer sur le même style, on prend Chattam, et là il y a l'horreur en plus. J'adore! Celui là date un peu mais je ne  l'avais jamais lu. J'attends avec impatience que la bibliothèque acquiert le dernier. Par contre, la fin... que dire, je sais qu'on n'est pas dans les bons sentiments de Constantine ou Joyes mais tout de même. Je ne vous en dis pas plus. 

Abandonnés au fond de la forêt ou de hangars vétustes, des cadavres comme on n'en a jamais vu, mutilés de façon rituelle, porteurs de messages cabalistiques semblables à ceux que laissait derrière lui le bourreau de Portland, avant qu'une balle dans la tête ne vienne à bout de sa carrière... Le tueur serait-il revenu d'outre-tombe ? S'agit-il d'une secte particulière qui prélève toujours les mêmes morceaux du corps de ses victimes pour d'étranges cérémonies ? Des bibliothèques ésotériques aux égouts de la ville, l'inspecteur Brolin et une jeune étudiante en psychologie plongent dans une enquête infernale, tandis que la police scientifique et la médecine légale se perdent en conjectures. Et peu à peu, des brumes mystérieuses de la Willamette River va surgir un secret effroyable que nos deux limiers devront affronter au péril de leur âme.

Professeur d'archéologie en mal de reconnaissance, Charles Vinel mène une vie d'ennui tissée de rêves de grandeur. Jusqu'au jour où il fait la rencontre d'un certain Hermann Kopf, richissime et énigmatique. Ce dernier lui confie une mission de la plus haute importance : ressusciter " Maramisa ". Une civilisation perdue, inconnue du reste du monde, et pourtant d'une humanité rare. Le projet est fou. Exaltant. Dangereux peut-être. Mais Vinel accepte. Commence alors pour lui la plus belle et la plus terrible des quêtes.

Le début était un peu long et puis le suspens arrive et j'ai eu envie de savoir le fin mot de l'histoire, quelle est cette civilisation, que va-t-il se passer? Et puis une fin un peu tirée par les cheveux, trop rapide je trouve. Bref, je suis un peu restée sur ma faim, voir décontenancée et j'ai posé le livre en me disant: tout ça pour ça. A conseiller ou pas, je me pose la question.

Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d'une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu'un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ?
Seule dans une boutique laissée à l'abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n'était qu'un break semble annoncer le début d'une nouvelle vie.

Nous sommes bien d'accord, nous vous attendez pas à de la grande grande littérature. C'est vraiment un livre pour les vacances à llire tranquille, sans trop se poser de questions. Et pour ça, il est idéal!

Pour finir un peu de psychologie quand même:

Depuis longtemps, ils rêvaient d'écrire un livre ensemble, pour être utiles, pour apporter des réponses aux questions que tout être humain se pose sur la conduite de son existence. Quelles sont nos aspirations les plus profondes ? Comment diminuer le mal-être ? Comment vivre avec les autres ? Comment développer notre capacité au bonheur et à l'altruisme ? Comment devenir plus libre ?... Sur chaque thème, ils racontent leurs expériences, leurs efforts, les leçons apprises en chemin, et nous proposent des conseils. Leurs points de vue sont différents, mais ils se retrouvent toujours sur l'essentiel. Un livre limpide et lumineux pour apprendre le métier de vivre.

Qui n'a pas entendu parler de leur nouveau livre: à nous la liberté. On les voit sur tous les plateaux télé! Je les avais vu dans Quotidien et leur "patate" m"avait épaté c'est le cas de le dire. Je me suis posée la question d'acheter ce titre. Et puis j'ai vu que la bibliothèque proposait leur livre précédent alors je me suis dit que j'allais tester. Et bien... pas emballée du tout. 

Lorsque je lis un livre de ce style, j'attends des réponses à des questions que je me pose, des aides pour avancer, que cela me questionne mais surtout que cela me parle, que cela intéragisse avec ce que je vis personnellement. Et bien là, je ne l'ai pas trouvé. J'ai plutôt lu une suite d'anecdotes concernant ces 3 messieurs et leurs recherches personnelles sur le bien être. Et puis beaucoup de ce qu'ils ont vécu via le boudhisme et leurs déplacements au Tibet, leurs accompagnements par des grands moines, choses que ne ne ferais sans doute jamais. Donc j'avoue ne pas avoir accroché du tout et ne même pas l'avoir terminé. Dommage, je m'attendais à mieux.

Cela ne m'a pas empêché de lire l'éloge de la faiblesse qui se lit très vite et peut faire réfléchir pour ceux qui sont en contact avec des enfants handicapés au regard qu'on leur porte.

Éloge de la faiblesse retrace un itinéraire intérieur, une sorte de conversion à la philosophie. L’auteur, handicapé de naissance, imagine recevoir la visite de Socrate en personne. Dès lors, s’ensuit un échange où de proche en proche émergent des outils pour apprendre à progresser dans la joie, garder le cap au cœur des tourments et ne pas se laisser déterminer par le regard de l’autre. La philosophie est ici un art de vivre, un moyen d’abandonner les préjugés pour partir à la découverte de soi et bâtir sa singularité. Peu à peu, une conversion s’opère, le faible, la vulnérabilité, l’épreuve peuvent devenir des lieux fertiles de liberté et de joie.

Voilà, je crois avoir fait le tour des derniers ouvrages lus. J'en ai peut-être oublié 1 ou 2 mais comme je n'ai pas eu le temps de venir poster, tant pis. Et puis si je ne m'en souviens pas, c'est peut-être parce qu'il n'en valait pas la peine. 

sur ce, je vous quitte, passez une belle journée (en plus le soleil est de la partie) et à bientôt!

Posté par lilofe01 à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 février 2019

Enfin du nouveau

Bonjour...

Alors comment va par ici?? Un moment que je n'étais pas passé mais entre déménagement, nouvelle classe, nouvel environnement à apprivoiser, quelques travaux par ci, par là, le temps est passé à une vitesse folle.

Je me remets tout doucement à toucher terre et j'en profite pour préparer un peu la venue du printemps. Donc aujourd'hui c'était bricolage en tout genre à la maison. 


WP_20190210_15_06_52_Pro
Broderie pour moi et préparation des oeufs de Paques pour lilofé junior. Je sais on s'y prend tôt mais je sens que cela va vite arriver et autant profiter de chaque moment, surtout quand il pleut dehors. 

Concernant la broderie, une petite grillette vite commencée, vite terminée: 

Tout d'abord un petit oiseau et quelques fleurs pour attendre le soleil: 

WP_20190210_15_21_14_ProEt voilà une petite grillette vite commencée, vite terminée qui attendra les vacances (ou plus tard) pour être finalisée. J'avoue je n'ai pas fait le tour qui était sur le modèle d'origine mais elle me plaisait bien comme ça.

WP_20190210_15_20_56_Pro
Sur ce, je vous quitte, bizzzz et à bientôt!

Posté par lilofe01 à 17:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]