12 juin 2019

ça ne se mange pas!

Bonjour, 

Cette année, dans leurs classes respectives, nombre de mes collègues ont utilisé de la Fimo. Je n'avais encore jamais testé de travailler avec ce matériel. 

Mais il ne faut jamais dire jamais et donc, samedi j'ai été chercher 2 paquets afin de voir ce que cela pouvait donner.

Avec Lilofé Junior, nous avons regardé divers tutos et nous nous sommes lancées...

Nos premières créations: des cupcakes. A votre avis, lequel est le mien? 

 IMG_1000 [Largeur max

 Puis nous avons testé de faire des macarons. 

IMG_1001 [Largeur maxVoici la totalité de nos desserts: 

 IMG_1002 [Largeur max

Et pour vous donner une impression sur la taille, Lilofé Junior a bien voulu placer son doigt sur la photo. 

IMG_1003 [Largeur max

Je trouve ça assez agréable à travailler mais j'avoue que la Fimo reste pour moi un moyen de faire uniquement de très petites choses comme des bijoux ou des boutons. Je ne pense donc pas devenir une grande fan mais au moins, je pourrai dire: "j'en ai fait!" Et puis on ne sait jamais, je peux changer d'avis. Dans tous les cas, si je veux l'utiliser en classe, désormais je peux.

Sur ce, je vous quitte, bonne fin de journée et à bientôt! 

 

Posté par lilofe01 à 16:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


10 juin 2019

Un: je passe, deux: je reste...

th9J3L8Z4B

 

Bonjour, 

Je ne sais pas chez vous mais ici, il pleut, il tonne depuis presque 48h et cela ne donne vraiment pas envie de sortir. Donc j'en profite pour lire, coudre... ou autres petites choses que vous verrez très prochainement.

Alors pourquoi ce titre? 

Parce que le premier livre dont je vais vous parler, je l'ai passé, zappé comme on dit.

Irlande, 1845. Par un froid matin d'octobre, alors que la Grande Famine ravage le pays, la jeune Grace est envoyée sur les routes par sa mère pour tenter de trouver du travail et survivre. En quittant son village de Blackmountain camouflée dans des vêtements d'homme, et accompagnée de son petit frère qui la rejoint en secret, l'adolescente entreprend un véritable périple, du Donegal à Limerick, au coeur d'un paysage apocalyptique. Celui d'une terre où chaque être humain est prêt à tuer pour une miette de pain.

Je pensais vite me prendre à cette lecture mais rien du tout... Au bout de 100 pages, le style d'écriture m'a perturbé et j'ai arrêté ma lecture. Pas que l'histoire en elle-même ne soit pas inintéressante mais ce n'est pas un style qui me plait, trop de détails ou pas assez...trop de flou.. Bref, on passe à autre chose quoi qu'en certains points les deux histoires puissent se ressembler: un chemin un peu initiatique mais à 2 âges totalement différents.

Dans sa ferme du fin fond du Saskatchewan, Etta, quatre-vingt-trois ans, n'a jamais vu l'océan. Un matin, elle enfile ses bottes, emporte un fusil et du chocolat, et entame les trois mille deux cent trente-deux kilomètres qui la séparent de la mer.
" J'essaierai de ne pas oublier de renter. " C'est le mot qu'elle laisse à Otto, son mari. Lui a déjà vu l'océan, il l'a même traversé des années plus tôt, pour prendre part à une guerre lointaine. Il comprend la décision de sa femme mais, maintenant qu'elle n'est plus là, il ne sait plus comment vivre.
Russell, l'ami d'enfance d'Otto, a passé sa vie à aimer Etta de loin. Il ne peut se résoudre à la laisser seule et part à sa suite. Et qui sait, peut-être pourra-t-il chasser le caribou en chemin.

Bercé par le rythme des vagues, Etta et Otto (et Russell et James) vogue du souvenir à l'oubli. Un roman lumineux sur la mémoire, l'amour et la poésie des mots.

Cette histoire est bizarre: des allers retours entre l'époque de la seconde guerre mondiale et aujourd'hui (enfin notre époque). Une femme qui se lance sur les routes malgré un début d'Altzheimer mais est-elle vraiment sur la route ou est-ce le fruit de son imagination? Un coyote qui l'accompagne ou encore une fois est-ce son cerveau qui l'invente ?Son mari qui l'attend ou pas, sachant qu'à un moment, les identités se mélangent. Bref, j'ai été un peu perturbé en lisant cette histoire mais d'un autre côté, j'avais envie de savoir la fin, envie de savoir si elle arriverait à la mer ou pas. On retrouve un peu d'autres histoires: Forrest Gump car la marche d'Etta est suivie par des millions de personnes à travers le pays, un peu du livre précédent où la jeune fille parle à son frère mort, bien qu'ici Etta parle à un coyote. Et puis la sombre histoire de la guerre en fil conducteur. 

Bref, un livre un peu "étrange" mais qui ne laisse pas indifférent. 

Et puis tout le long de l'histoire, je pensais à une chanson de Linda Lemay que j'aime beaucoup: tu t'appelles marguerite.

Si vous ne connaissez pas cette chanson, n'hésitez pas à cliquer sur le lien pour aller l'écouter! (je n'ai pas assez de débit ici pour insérer la vidéo)

Sur ce je vous quitte (mais pas trop longtemps promis), bonne fin de journée et à bientôt

Posté par lilofe01 à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juin 2019

2 livres qui n'en font qu'un...

th9J3L8Z4B

Bonjour, 

Aujourd'hui je viens vous parler de ce livre : 

ou plutôt de celui-ci: 

Et oui, bizarre non... D'un côté du livre, 300 pages intitulées "Avec elle", livre retourné, 300 autres pages intitulées "Sans elle".

Deux auteurs différentes, 2 histoires qui semblent également différentes et pourtant, un même début, une même fin, des personnages identiques, des chemins qui se croisent mais pas forcément pour les mêmes raisons. 

 

Il était une fois une famille heureuse et unie.
Des jumelles de six ans qui se ressemblent comme deux gouttes d'eau.
Deux sœurs qui grandissent, inséparables...
Avec elle
Le 14 juillet, alors que Coline est punie, Jessica assiste au feu d'artifice.
De ce léger accroc à leur amour fusionnel naît la jalousie.
Chaque jour plus dévorante et maladive, elle va jusqu'au bout empoisonner leur vie.
Sans elle
Le 14 juillet, alors que Coline est punie, Jessica assiste au feu d'artifice.
Elle ne rentrera jamais à la maison...
Chaque jour plus cruelle et toxique, son absence va sceller le destin de sa jumelle.

 

 

J'ai beaucoup aimé ce livre, enfin ces 2 livres réunis. 

Dans chacun on suit le cheminement de la vie de Coline, avec ou sans sa jumelle Jessica. 

J'ai commencé par "Avec elle". Avec le recul, je crois que j'aurais du commencer par "Sans elle" pour voir si la vie de Coline aurait été vraiment différente avec sa soeur que sans elle. Mais le fait de les lire à la suite nous donne encore plus envie de voir comment l'histoire va tourner. 

On vit le tourment de cette petite fille jusqu'à sa majorité, que ce soit dans la jalousie ou dans l'absence de sa moitié. Et la fin nous fait dire que quoi qu'il se passe, tout est toujours écrit puisque, quelque soit le chemin qui est pris, la fin est quasi identique. 

En clair, un livre à mettre sur votre liste si vous ne savez pas quoi emmener en vacances. Par contre, attention, ce n'est pas une histoire gaie, loin de là. 

Sur ce, je vous laisse, bonne fin de journée et à bientôt. 

Posté par lilofe01 à 18:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 juin 2019

Depuis hier

Bonjour, 

Depuis hier, j'aurais du vous montrer une nouvelle oeuvre de Lilofé Junior mais, je l'avoue, j'ai préféré profiter du soleil que de rester devant le PC.

Mais voilà, c'est réparé. 

Souvenez-vous début mai, je vous avais montré un coussinet sur le thème de ce mois justement. Lilofé Junior avait trouvé les modèles d'Alféa très jolis et avait voulu en broder, à son tour.

Tout d'abord pour commencer, un beau cerisier, mais gare aux pies qui sont très attirées par ses fruits.

IMG_0983 [Largeur max

Rajoutez le mois et quelques cerises bien mures:

IMG_0984 [Largeur max

Pour encadrer cette broderie, du tissu de la couleur de l'herbe fraiche de ce mois de juin et voilà un nouveau coussinet pour la maison: 

IMG_0985 [Largeur max

IMG_0986 [Largeur max

Lilofé Junior ne s'est pas arrêtée là mais je vous montrerai tout cela en temps et en heure. 

Terminez bien ce long week end ensoleillé, et à bientôt!

Posté par lilofe01 à 18:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]