thVCR0UWRZ

Bonjour!

Il y a quelques temps, je suis allée à la médiathèque et je suis tombée sur cette couverture de livre: 

Franchement, cette couverture m'a interpellé: pauvre gamine! et je me suis demandée ce qui pouvait se cacher dans ce livre. Et puis j'ai lu le 4ème de couverture: 

A Bovenmeer, un petit village flamand, seuls trois bébés sont nés en 1988 : Laurens, Pim et Eva. Enfants, les "trois mousquetaires" sont inséparables, mais à l'adolescence leurs rapports, insidieusement, se fissurent. Un été de canicule, les deux garçons conçoivent un plan : faire se déshabiller devant eux, et plus si possible, les plus jolies filles du village. Pour cela, ils imaginent un stratagème : la candidate devra résoudre une énigme en posant des questions ; à chaque erreur, il lui faudra enlever un vêtement. Eva doit fournir l'énigme et servir d'arbitre si elle veut rester dans la bande. Elle accepte, sans savoir encore que cet "été meurtrier" la marquera à jamais. Treize ans plus tard, devenue adulte, Eva retourne pour la première fois dans son village natal. Cette fois, c'est elle qui a un plan...

Je m'attendais vraiment à autre chose: une vengeance peut-être. Mais le livre est une succession de retour en arrière. On commence par Eva adulte qui habite maintenant à Bruxelles puis on retourne à la jeune fille qu'elle a été. Mais même dans le passé, le fil n'est pas facile à suivre.

Effectivement Eva est une pauvre enfant: une mère alcoolique, un père dépressif, une jeune soeur qui va, avec le temps, devenir anorexique et présenter des TOC, son frère omnubilé par les insectes et 2 "amis" qui ne pensent qu'à une seule chose: déshabiller les filles et se "palucher".  (et je pèse mes mots car l'auteur n'y va pas de main morte pour nous raconter ce que ces ados pensent du sexe et comment ils le découvrent. Je vous passe sous silence, les 2 amis qui se masturbent dans des sachets de chips... On parle de 50 nuances mais c'est nettement plus "fin" à mon avis).

Au bout de 100 pages j'en avais déjà marre, mais je me suis dit: "bon, il ne faut pas mourir idiote, c'est un nouveau style de roman, l'intrigue se met en place, continue..."

Au bout de 200 pages, je me suis dit "j'arrête!"

Dans ces cas là je tente tout de même de trouver un résumé sur le net, histoire d'avoir au moins la fin. En allant sur Babélio, j'ai lu de superbes commentaires sur ce livre. La plupart des lecteurs avouaient que la fin était surprenante, que le livre était ambitieux et fort. 

Alors j'ai pris à mon courage à 2 mains pour finir. Oulà, plus de 2 semaines pour lire un livre c'est que vraiment l'histoire ne m'emballe pas. 

Et la fin.... Non mais n'importe quoi... Je suis restée "sur ma faim" c'est le cas de le dire. Rien, je n'ai rien trouvé dans ce livre qui me donne envie de vous le conseiller. Après, si vous voulez découvrir la nouvelle littérature belge pourquoi pas. Ou alors c'est que mon QI ne me permet pas de m'élever au niveau de ce genre de lecture. Et bien tant pis. 

Sur ce, je vous quitte, passez une belle fin de journée et à bientôt!