28 septembre 2019

Pas mauvais du tout....

Bonjour, 

Oulà, cela fait un long moment que je n'avais rien posté en cuisine sur ce blog. Il faut dire que je ne teste plus grand chose et que je vis "sur mes acquis". En clair, je fais des gateaux qui ont déjà été postés et je ne vois pas l'intérêt de vous les remettre sous le nez (sauf à la rigueur pour vous faire saliver mais je ne suis pas de ces gens là, que nenni).

Mais, ne voilà-t-il pas que l'autre soir, je tombe sur l'émission "la meilleure boulangerie de France". Vous connaissez sûrement cette émission qui a le mérite de remettre à l'honneur le beau métier de boulanger (surtout ceux qui le font encore de façon artisanale, et ils sont de moins en moins nombreux).

Durant cette émission (qui se passait qui plus est dans le grand Est, là où, comme chacun le sait, on trouve des gens vraiment très bien... même si quelque fois ces personnes ont l'idée d'émigrer plus dans le sud mais bon, ils  n'en restent pas moins des gens très bien...) enfin bref comme je le disais, durant cette émission, on nous avait présenté une tarte avec du fromage blanc, sucre et cannelle.

Ce genre de tarte se fait souvent ici (dans l'Ain et le Nord Isère), on appelle cela une tarte au sucre ou galette au sucre ou pour certains galette de Pérouges. Elle est alors agrémentée de sucre, beurre et crème durant la cuisson. (pour rappel, voici la photo d'une que j'avais réalisé il y a de cela bien longtemps)

 41705153_p[1] [Largeur max

Je me suis donc dit que j'allais tenter un mix des 2, et je me suis lancée, même pas peur, sans recette précise... 

Pour la base, j'ai repris ma recette de galette à savoir: 10 g de levure de boulanger, 140 ml de lait, 1 oeuf, 60 g de sucre, 60 g de beurre mou, 300 g de farine et 1 pincée de sel.

 Tout d'abord je délaye la levure de boulanger dans le lait que j'ai mis à tiédir auparavant. Je laisse ce mélange durant quelques minutes, juste le temps de peser la farine, de rajouter le sucre, et le sel. Puis je fais un puits dans ce mélange fariné et je rajoute mon oeuf, le beurre et le lait + levure. 

Je malaxe ensuite pour obtenir une belle pâte briochée que je laisse doubler de volume au chaud. Ensuite je l'étale dans un plat à tarte et je relaisse lever au moins 1h. 

Et c'est là où je passe en free style. 

J'ai rajouté en ingrédients: du fromage blanc, 4 cuillères de sucre (des grosses) et une belle cuillère à café de canelle en poudre.

J'ai étalé le fromage blanc sur la tarte. (je pense en avoir mis environ 50g sur la tarte), puis j'ai mélangé le sucre et la canelle et j'ai saupoudré le fromage blanc avec ce mélange.

 WP_20190925_11_59_16_Pro [Largeur maxAu moment de mettre au four, on aurait dit une jolie fleur.

Je l'ai cuite environ 15 minutes dans un four préchauffé à 220°C.

Et voilà le résultat: en entier....


WP_20190925_12_27_58_Pro [Largeur max


WP_20190925_12_28_28_Pro [Largeur max
Ou une fois dégustée....

WP_20190925_13_46_12_Pro [Largeur maxJe dois avouer que le résultat n'est pas mal du tout, la tarte est très moelleuse et le gout de cannelle nous donne un avant gout des fêtes de fin d'année. Bref à refaire.

Sur ce, bonne fin de journée et à bientôt! 

 

Posté par lilofe01 à 11:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


18 septembre 2019

Franchement? Je n'aime pas du tout!

thVCR0UWRZ

Bonjour!

Il y a quelques temps, je suis allée à la médiathèque et je suis tombée sur cette couverture de livre: 

Franchement, cette couverture m'a interpellé: pauvre gamine! et je me suis demandée ce qui pouvait se cacher dans ce livre. Et puis j'ai lu le 4ème de couverture: 

A Bovenmeer, un petit village flamand, seuls trois bébés sont nés en 1988 : Laurens, Pim et Eva. Enfants, les "trois mousquetaires" sont inséparables, mais à l'adolescence leurs rapports, insidieusement, se fissurent. Un été de canicule, les deux garçons conçoivent un plan : faire se déshabiller devant eux, et plus si possible, les plus jolies filles du village. Pour cela, ils imaginent un stratagème : la candidate devra résoudre une énigme en posant des questions ; à chaque erreur, il lui faudra enlever un vêtement. Eva doit fournir l'énigme et servir d'arbitre si elle veut rester dans la bande. Elle accepte, sans savoir encore que cet "été meurtrier" la marquera à jamais. Treize ans plus tard, devenue adulte, Eva retourne pour la première fois dans son village natal. Cette fois, c'est elle qui a un plan...

Je m'attendais vraiment à autre chose: une vengeance peut-être. Mais le livre est une succession de retour en arrière. On commence par Eva adulte qui habite maintenant à Bruxelles puis on retourne à la jeune fille qu'elle a été. Mais même dans le passé, le fil n'est pas facile à suivre.

Effectivement Eva est une pauvre enfant: une mère alcoolique, un père dépressif, une jeune soeur qui va, avec le temps, devenir anorexique et présenter des TOC, son frère omnubilé par les insectes et 2 "amis" qui ne pensent qu'à une seule chose: déshabiller les filles et se "palucher".  (et je pèse mes mots car l'auteur n'y va pas de main morte pour nous raconter ce que ces ados pensent du sexe et comment ils le découvrent. Je vous passe sous silence, les 2 amis qui se masturbent dans des sachets de chips... On parle de 50 nuances mais c'est nettement plus "fin" à mon avis).

Au bout de 100 pages j'en avais déjà marre, mais je me suis dit: "bon, il ne faut pas mourir idiote, c'est un nouveau style de roman, l'intrigue se met en place, continue..."

Au bout de 200 pages, je me suis dit "j'arrête!"

Dans ces cas là je tente tout de même de trouver un résumé sur le net, histoire d'avoir au moins la fin. En allant sur Babélio, j'ai lu de superbes commentaires sur ce livre. La plupart des lecteurs avouaient que la fin était surprenante, que le livre était ambitieux et fort. 

Alors j'ai pris à mon courage à 2 mains pour finir. Oulà, plus de 2 semaines pour lire un livre c'est que vraiment l'histoire ne m'emballe pas. 

Et la fin.... Non mais n'importe quoi... Je suis restée "sur ma faim" c'est le cas de le dire. Rien, je n'ai rien trouvé dans ce livre qui me donne envie de vous le conseiller. Après, si vous voulez découvrir la nouvelle littérature belge pourquoi pas. Ou alors c'est que mon QI ne me permet pas de m'élever au niveau de ce genre de lecture. Et bien tant pis. 

Sur ce, je vous quitte, passez une belle fin de journée et à bientôt!

Posté par lilofe01 à 17:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 septembre 2019

La crise du logement

Bonjour, 

Alors, vous avez survécu à la rentrée et à la première semaine de cours? Moi aussi!! 

Aujourd'hui, je suis venue vous parler de la crise du logement. Quand on voit la pénurie de logements à Paris et le prix de certains appartements... Je regardais justement la célèbre émission, vous savez, celle avec le petit nerveux qui a le même nom que zom: Stéphane. Lilofé junior regardait aussi.. Et là un studio à vendre dans le marais:

Lilofé Junior: "Maman, tu imagines, le studio, il est plus petit que ma chambre!"

Moi: "Bien oui, et il est à peu de chose près au même prix que notre maison tout entière...."

Sur ce fiston est arrivé et s'est exclamé: "il vaut mieux vivre à la campagne!!" 

Oulà que je m'inquiète quand ils vont devoir aller faire des études et passer de 20m² de chambre à une location étudiante. Mais bon, il faudra qu'ils s'y fassent.

Revenons à nos moutons ou plutôt à nos maisons.

Certaines sont dans la plaine... 

IMG_1163 [Largeur max

IMG_1164 [Largeur max

D'autres ont été installées sur la colline.

IMG_1162 [Largeur max

Au final, c'est tout un petit village très coloré et aux couleurs automnales qui a vu le jour.

J'ai rajouté, comme le préconisait le modèle, des boutons et voilà la broderie dans son entier. Il s'agit, comme ma dernière réalisation, d'un modèle tiré d'un vieux Mains et Merveilles mais d'Isabelle Vautier cette fois-ci. 

IMG_1165 [Largeur max

Je n'ai pas encore décidé ce que j'allais en faire... Auriez-vous des idées à me suggérer? 

En tout cas, la crise du logement n'a pas inquieté Djilly qui, au moment de la photo, venait d'émerger de sa sieste...


IMG_1160 [Largeur max

Bien oui, je l'ai dérangé la pauvre en utilisant le lit.

Sur ce, je vous quitte, profitez bien de la fin de votre week end et à bientôt!

Posté par lilofe01 à 16:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

04 septembre 2019

Quelle galère....

Bonjour, 

Alors comment allez-vous? La rentrée s'est-elle bien passée? Ici, tout va bien (pour le moment...) : mes élèves ont l'air assez sympas, Lilofé Junior râle sur tout donc c'est qu'elle se sent en forme, et Fiston est heureux d'être entré au lycée. 

Mais revenons en arrière... Il y a quelques temps je vous parlais d'une broderie sur laquelle j'avais du mal à avancer à cause de la couleur des points.

Et bien têtue comme je suis (on n'est pas bélier sans raison), j'ai décidé de m'y remettre mais petit à petit. (en clair, je ne peux la broder que les après-midi lorsque j'ai le temps et lorsque le soleil est bien présent donc autant vous dire que d'ici quelques temps, elle va retourner au fond du placard jusqu'au printemps, voir à l'été).

Mais je suis contente: sur les derniers jours de vacances, elle a UN PEU avancé.

Avant j'en étais là: 

IMG_1152 [Largeur max

Maintenant j'en suis là (je vous ai pris 2 photos, une à l'ombre, une plus au soleil)

IMG_1157 [Largeur max

IMG_1158 [Largeur max

On ne voit pas grand chose avouez... Je vous l'ai dit c'est une vraie galère...

 - Une seule couleur de fil quasiment de la même couleur que la trame

 - et en plus, en un fil

 - et pour en rajouter encore un peu il y a des points complets et des 1/2 points. Bien forcément, il faut que cela soit plus clair à un moment. 

Comment ça vous ne reconnaissez pas le dessin? Vous exagérez, on voit franchement bien que c'est...... un menhir! Non? Ah bon? 

Allez je suis sympa, je vous montre ce que ça donnera, dans, allez 10 ans, quand j'aurai terminé: 

ARC02-2

Pour info je suis sur le menhir de droite... 

Ah là là, faut-il que j'aime la broderie pour me lancer dans des trucs pareils...

Sur ce, je vous quitte, passez une belle journée et à bientôt!

Posté par lilofe01 à 11:19 - - Commentaires [6] - Permalien [#]