thNT0WKM2B

Bonjour, 

je vous avais dit que j'allais vite revenir. Et en plus, et c'est cela la magie du net, je peux vous mettre des messages alors que je suis en plein travail (non, pas tout à fait, il est 12h, je suis en pause déjeuner mais en tout cas pas devant mon pc).

Alors aujourd'hui, qu'avons-nous à lire? 


luca

 Partout, il y a la terreur.
Celle d'une jeune femme dans une chambre d'hôtel sordide, ventre loué à prix d'or pour couple en mal d'enfant, et qui s'évapore comme elle était arrivée.

Partout, il y a la terreur.
Celle d'un corps mutilé qui gît au fond d'une fosse creusée dans la forêt.
Partout, il y a la terreur.
Celle d'un homme qui connaît le jour et l'heure de sa mort.

Et puis il y a une lettre, comme un manifeste, et qui annonce le pire.
S'engage alors, pour l'équipe du commandant Sharko, une sinistre course contre la montre.
C'était écrit : l'enfer ne fait que commencer.

Thilliez, je connais. Je sais que chacun de ces livres va se lire sur le fil, que je vais être dans l'attente, que je vais le dévorer rapidement. 

Et bien celui-ci pas tout à fait. Dommage.

Je pense qu'il a voulu mettre trop de choses dans son livre. Il aurait pu en faire 3 avec toutes les intrigues qui se recoupent et tout ce dont il veut nous parler: les problèmes des couples stériles et la réalité des mères porteuses, l'addiction pour internet et tous les risques que cela peut comporter et engendrer, la technologie qui tend à vouloir rendre les hommes "bioniques" mais avec toutes les conséquences que cela entraine. 

Alors cela se tient... Il n'y aucun souci, on est toujours tenu en haleine, on a envie de savoir la fin mais je trouve justement que la fin va un peu vite et que l'on se perd dans tout cela. A trop vouloir en mettre, il aurait du en garder un peu sous le coude. Ou justement changer quelques trucs car il y a des passages notamment quand Audra descend dans les catacombes, je me suis dit "mince mais j'ai déjà lu ce livre? Non c'est une nouveauté!"  Tout simplement parce que ce passage ressemble à tout point de vue à ce qui s'est passé dans son livre précédent.

En clair, un livre assez intéressant mais Thilliez, cela devient comme Chattam ou Bussy, à trop vouloir écrire, ils s'y perdent un peu.

Sur ce, je vous laisse, bonne fin de journée et à bientôt!