thXOCZR6UCBonjour, 

Comment allez vous par ici? Avec ce beau soleil qui nous est revenu, on a plus envie d'aller flaner que de s'enfermer mais cela ne m'empêche pas de continuer à allonger la liste de mes lectures.

Le premier des 3 derniers en date, un très beau roman que j'ai lu très vite.

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté. 
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école. 
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée. 
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade. 
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Une belle histoire ou plutôt trois belles histoires entremelés par des histoires de cheveux, 3 histoires de femmes qui luttent pour s'en sortir ou pour résister, 3 histoires qui pourraient être vraies et qui forcément trouvent écho dans de nombreuses histoires de femmes de ces 3 pays et d'autres. Bref, un petit plaisir à lire.

Le deuxième:

Victor Renard n'eut jamais de chance avec les femmes. À commencer par sa mère, l'épouvantable Pâqueline, qui lui reprochait d'être venu au monde en étranglant son frère jumeau de son cordon ombilical. Puis ce fut Angélique, la prostituée, qui se moquait des déclarations enflammées de Victor et de sa difformité, comme de sa " demi-molle ".

Victor échappe pourtant à sa condition misérable : il devient embaumeur. Avec les cadavres, au moins, le voilà reconnu. Et en ces temps troublés, quelle meilleure situation ? Les morts, après la Révolution, ne manquent pas dans Paris...
Mais le sort le rattrape et l'épingle, comme le papillon sur l'étaloir. Face à ses juges et à la menace de la guillotine, Victor révèle tout : ses penchants amoureux, les pratiques millénaires de la médecine des morts, le commerce des organes et les secrets de sa fortune.
Où l'on découvrira que certains tableaux de nos musées sont peints avec le sang des rois de France...

Pour ceux qui connaissent l'histoire de la Grenouille et de son nez fin, on peut y retrouver quelques similitudes mais cela s'arrête vite car la parfumerie ce n'est pas le métier de l'embaumeur. Mais on en apprend beaucoup dans ce livre sur la mort au Moyen Age. Et que dire des tableaux qui étaient peints avec des pigments de coeurs momifiés. Cela vous parait horrible? Et pourtant certains sont encore exposés dans de nombreux musées.  Bref une belle découverte même si la fin est un peu rapide et bizarre. Mais je pense également que je voulais tellement arriver au bout que je l'ai peut-être lue trop vite! 

En le dernier, que j'ai lu également assez vite. C'est un "Terre de France" et pourtant la majorité de l'intrigue se passe en Italie. Cela se lit mais sans plus et je trouve que la fin est un peu baclé. Bref pour passer son temps.

Au XVIIIe siècle, le roman d'une authentique ascension. Ou comment un modeste camelot auvergnat, issu d'une famille illettrée de laboureurs et de chiffonniers, fait naître toute une dynastie de riches financiers !Elevé par son grand-père auvergnat, qui décèle en lui bien des talents, Marin Tourlonias quitte les siens pour conquérir la fortune là où elle se trouve : en Italie ! En 1750, avec une charrette remplie de bric-à-brac qu'il vendra sur les chemins – quelques almanachs, des couteaux, de l'eau miraculeuse ... –, Marin part, confiant en sa bonne étoile. Au fil de ses étapes, de Montbrison à Valence, puis de Turin à Rome, son voyage s'écoule, imprévisible, plein d'apprentissages, de rencontres et de joyeusetés ! Comment ce modeste camelot, issu d'une famille illettrée de laboureurs et de chiffonniers, va-t-il faire naître une riche – et véridique – descendance, la puissante dynastie des Torlonia ?

Voilà, je reviens vite pour la suite de mes découvertes.

Sur ce, profitez du soleil de la fin de semaine, et à bientôt!